• Note transitoire vers d'autres plus intéressantes, mais il nous fallait une réamorce après ces vingt et un jour.

    Ça faisait longtemps. Ça faisait longtemps que j'avais pas passé au moins vingt et un jour sans note. Je ne sais pas à quand remonte la dernière fois. Mais... C'est vrai que, là, pour le coup, j'ai vraiment raté toute régularité...

    Faut dire que ce mois dernier... AH là là !

    C'est pas que je manquais de sujets. En ce moment, j'ai envie de parler de la mort, de comment j'imagine ma vieillesse, j'ai envie de parler du temps qui passe (oui, encore une fois, mais je crois que j'apporte du neuf dans ma pensée), et je crois que c'est à peu près tout sur les vrais sujets dont je veux parler.

    Mais, décidément, j'ai vraiment manqué de temps. D'abord, j'avais ce commentaire de philo, à faire... Alors, du coup, au lieu de m'y mettre, j'ai suivi mon habitude : tarder à m'y mettre. Mais, comme d'habitude également, comme je devais quand même faire ce commentaire et qu'il était une priorité, je n'ai pas profité du fait que je n'étais pas en train de le faire pour faire d'autres choses importantes, parce que, hein, quand même, il fallait que je le fasse, alors j'allais pas m'amuser. Du coup, j'ai pas bossé sur mon roman, j'ai pas écrit sur mon blog... etc. Et puis, il y avait ce bac blanc qui allait arriver. Alors il fallait que je me dépêche de faire ce commentaire avant de réviser mon bac blanc. Bon. J'ai fini par finir mon commentaire. Mais, à ce moment-là, notre prof d'histoire-géo nous a donné un ensemble documentaire à faire, que j'ai fait assez rapidement, donc probablement mal. Bien que je l'ai fait, je ne l'ai pas rendu, mais ce serait long à expliquer. Après avoir fait l'ensemble documentaire, j'allais enfin pouvoir réviser mon bac blanc, à commencer par mes énormes et abyssaux cours d'Histoire-géographie. C'était alors seulement quelques jours avant que le bac blanc ne commence, et ça a vraiment été serré pour réviser. Enfin bon. J'ai révisé tout ça, les épreuves sont arrivées, tout ça, je pense que ça s'est globalement bien passé, de toutes façons on verra bien; et, enfin, nous sommes en vacances et j'écris tout cela de chez mon père qui habite en Ille-et-Villaine c'est-à-dire en Bretagne : loin de Paris, loin des boutiques, du métro et des RER, des cinéma mk2 où je regarde les films en v.o, loin des lieux de culture parisiens. Mais je compte effectuer une bonne petite retraite, peut-être sans aller à Paris et sans aller au ciné voir des films en v.o, parce que niveau v.o Saint-Malo et Dinan c'est pas trop ça, mais où je me reposerais, et j'espère que je passerais le plus de temps possible à retravailler mon roman et mon prochain travail littéraire, parce que, bon sang, qu'est-ce que j'ai pu manquer de temps pour tout ça ces derniers temps (ouh, quelle méchante redondance des temps... Flemme de trouver une autre formule) !! Ah là là...

    Donc voilà, quand j'aurais fini cette note, j'espère replonger dans mon Hydromelade qui est encore un gros chantier. Je sais plus où exactement où j'en étais la dernière fois, mais je crois que j'avais effectué une grosse modif que j'avais laissé en plan par manque de temps, mais c'était pas du tout fini...

    Bon, je viens d'ouvrir mon fichier et je me rappelle pas. Je crois que j'avais quand même fini mon premier jet de modifs. Bon, bref.

     

    Bon, alors maintenant que je vous ai tout bien expliqué pourquoi ça faisait super longtemps que je vous avais pas écrit, qu'est-ce qu'on fait ? Je vous abandonne, comme ça ? J'improvise je ne sais quelle absurdité ? Je vous parle des thèmes mentionnés plus haut dont il faut que je vous parle? Oh, j'ai le temps de vous en parler... Ce sera sûrement pour une autre fois, un de ces jours.

    mmh... Alors... Mouais... Bon, jcrois que je vais vous abandonner, mais prenez de toutes façons cette note d'explications et de pauvre racontage de life comme une réamorce dont l'objectif est d'initier ainsi de nouvelles notes davantage intéressantes (enfin, on verra hein) qui pourront s'insérer ici sans avoir à prendre en compte les vingt et un jour d'abstinence involontaires.

    Un passage, de la traversée du désert vers une nouvelle activité. Tout ça tout ça.

    Une note transitoire, en fait. On va dire. Voilà.

    Bon, sur ce ça suffit, à très bientôt chers visiteurs et visiteuses.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lye
    Mardi 26 Février 2008 à 14:06
    la
    chaise est vivante et le cul posé dessus se meurt, voilà ce que m'a inspiré ton titre.lol! C'était juste mon humour de l'après midi, pas une moquerie, je te rassures, qu'il n'y est aucun malentendu entre nous. Bref, j'aime le titre de ton blog ! bonne après midi :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :