• Danser comme un fou pendant trois minutes, s'épuiser, s'écrouler, haleter, échapper à une crise cardiaque à quasiment dix-huit ans. Bref, s'éclater, s'éclater à donf, libéré des chaînes de

    J'ai le tournis. J'ai un tournis incroyable. Je suis sur mon rockin' chair, et pourtant, j'ai l'impression que je vais m'écrouler par terre. Il y a maintenant cinq ou dix minutes, j'ai dansé comme un fou sur "Hey Ya" de Outkast, que j'ai d'ailleurs mis en musique du moment un peu plus bas. Je n'ai même pas pu tenir toute la chanson. Peu avant la fin, je me suis laissé écrouler par terre. J'ai haleté comme après un sprint de trois cent mètres. J'ai sûrement très mal dansé, mais c'était avec une énergie très considérable, totalement épuisante physiquement. Je n'aurai jamais pu danser pareillement si je n'avais pas été tout seul. Vraiment : la solitude, c'est la liberté totale, et en cela elle est strictement nécessaire, au moins occasionnellement; et au mieux aussi, d'ailleurs.

     Je sais ce que vous pensez : j'ai mieux à faire que de danser comme un fou avec l'énergie du diable. Comme réviser mon bac, par l'exemple. Eh bien, ça fait depuis samedi dernier que j'essaie tant bien que mal de m'y mettre. Ce serait bien que je commence pour de bon ce soir... En même temps, il est déjà 20h20... Pfff. En tout cas, je renonce officiellement à viser la mention très bien. 

     Ah, et puis, je sais : ces  derniers temps, mes notes sont courtes. Je suppose que j'aurai davantage de temps pour en faire des plus épaisses, après le bac.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :