• Alors j'ai envie de vous parler d'un film que je viens de voir il n'y a pas longtemps, "ed wood", de tim burton, d'un site internet génial, d'un livre dont j'ai déjà essayé de vous parler mais le super long truc que j'ai fait a raté, et puis ça ira pour l'instant.

    Le film: Ed wood, de Tim Burton, avec Johnny Depp et Martin Landau. C'est l'histoire d'un homme qui admire Orson Welles, quii se travestit mais qui est tout à fait hétéro, mais c'est parce que sa mère voulait une fille, alors quand elle a eu un garçon, elle a habillé son fils comme une fille. Et cet homme veut faire des films, c'est sa passion. Le problème est que ses films sont jugés nuls par tout le monde. Cet homme existe, enfin plus maintenant il est mort, mais l'histoire de cet homme, Edward Wood Jr., est authentique. Il a vraiment existé et on l'appelle souvent "le plus mauvais réalisateur de tous les temps". Il était le réalisateur, scénariste, producteur etc de ses films, et ce n'était vraiment pas un perfectionniste.
    J'ai adoré ce film. Ed wood est joué par Johnny Depp., comme d'habitude parfait dans son rôle. Les personnages sont très attachants, j'ai adoré cette bande de tarés complètement dans la marge. L'acteur qui joue Bela Lugosi (un acteur connu pour ses rôles de dracula à la vieille époque, qui est la seule star de la bande d'Ed Wood.) a remporté l'oscar du meilleur second rôle. Je ne sais pas quoi vous dire de plus, je n'ai pas envie de vous raconter le film du début à la fin, mais si un jour vous avez l'occasion de le voir, allez le voir. C'est vraiment génial.
    Ah tiens, un autre film de Tim Burton avec Johnny Depp, c'est Edward aux mains d'argent. Oui, encore un Edward. Ce film est vraiment génial aussi. C'est l'histoire d'un humanoïde inachevé. À l'origine, c'était juste un robot, puis son créateur a voulu en faire un homme, mais il est mort avant d'avoir fini, et l'humanoîde qui s'appelle Edward, se retrouve tout seul dans un grand château. Il a un corps d'homme mais c'est ses mains qui n'étaient pas finies, et il se retrouve avec des mains tranchantes comme des ciseaux. Un jour une femme va le trouver là, et va vouloir le recueillir chez elle, avec son mari et sa fille dont Edward va tomber amoureux. Et puis il va devoir s'adapter au monde des hommes, et c'est super. Edward est joué par johnny Depp, mais franchement on me l'aurait pas dit j'aurais eu du mal à le reconnaitre. Tenez, voici une photo:

    Et là pareil, si vous avez l'occasion d'aller le voir, allez le voir!
    Bon, après avoir parler de Tim Burton et de Johnny Depp, je vais vous parler d'un site web génial.
    L'idée, c'est que tu as un site avec plein de petites images, et lorsque l'on clique sur un image, on va sur une des pages du site. Et là, l'auteur du site parle de ce qu'il veut, parfois c'est des trucs interessants, parfois pas, et puis c'est agrémenté de photos. Et puis il y a des liens sous formes de mots, c'est-à dire que il y a des mots sur lesquels on peut cliquer et qui nous emportent sur d'autres pages, d'autres textes qui peuvent se révéler intéressants. Et comme ça de liens en liens, on fait comme Tarzan qui va de liane en liane, et parfois on tombe sur une page qu'on trouve vraiment bien, qui nous émeut, et parfois ça nous fait rire, et parfois etc...Et c'est génial. Le site c'est http://tubulamarok.free.fr/ (j'arrive pas à le mettre en lien mais vous n'avez qu'à faire copier/coller) et c'est vraiment génial. Mais vous allez voir de toutes façons. 
    S'il vous plait, allez voir ce site! Et si vous vous sentez perdu dans cette jungle de pages qui se relient les uns au autres, cliquez sur la phrase d'en bas à la page d'accueil du site où il y a plein de petites images où il dit que si on veut voir de quoi parlent les pages il faut cliquer là. Et si vous aimez pas alors cliquez sur un mot-lien, jusqu'à ce que vous trouviez un truc qui vous interessera, ce qui viendra forcément. Exemple: http://tubulamarok.free.fr/sourire/sourire.htm . 

    Maintenant le livre: Le Monde selon Garp, de John Irving. Alors ce livre-là, je l'oublierai jamais. Il est génial. Je l'ai rencontré tout à fait par hasard, alors que j'étais en train de m'emmerder ferme au C.D.I, j'ai décidé de m'occuper en regardant les livres sur les étagères, et là il y avait un livre qui s'appelait "Le monde selon Garp", ça me disait quelquechose (Aujourd'hui je vois toujours pas ce que ça me disais, une chance que ce titre m'ait interpellé, parce que vraiment j'en avais jamais entendu parler avant). Alors j'ai regardé la quatrième de couverture,mais c'était des critiques, alors ils disaient pas l'histoire. Alors comme je savais pas quoi faire d'autre, j'ai commencé à le lire. Ça parlait d'une infirmière qui voulait un enfant mais ne voulait pas du fil à la patte que représentait un père. Et puis je l'ai emprunté. Et là, ça a été la grande aventure. J'ai aimé ce livre du début à la fin. Ça raconte la vie d'un écrivain, S.T Garp, de la décision de sa mère d'avoir un enfant jusqu'à sa mort, avec un épilogue sur les personnages qui lui ont survécu. Ça a pas l'air extraordinaire comme ça, mais en fait si. Les personnages sont tous très attachants, la mère de Garp qui devient une grande féministe très admirée après avoir écrit son autobiographie, la meilleure amie de Garp dont je ne me rappelle plus le nom mais ça va bientôt me revenir, qui est une transexuelle, etc, etc et encore etc.
    Et puis c'est vraiment génial quoi. Franchement, c'est vraiment un livre à lire. Ça me soûle vraiment d'avoir raté le post où j'en parlais, parce que je racontais bien tout et tout et ça donnait vraiment envie de le lire. Et puis il parle de tout ce livre, enfin pas tout, à vrai dire ça parle surtout de la vie, de la mort, de l'angoisse, de la concupiscence, du talent. Mais surtout de la vie. Et puis le dernier chapitre! Complètement dingue ça. Ça fait finir le livre en apothéose. Un grand épilogue pour un grand livre. Mais vous inquiétez pas, ce livre est gros puisqu'il raconte quand même la vie de Garp dans son intégralité, mais il meurt jeune, à un peu plus d'une trentaine d'années, alors c'est pas si long que ça quand même. Et puis ce dernier chapitre, où l'on voit Garp mourir, avec justement le point de vue de Garp, qui sait qu'il ne survivra pas à cette balle, et puis l'épilogue, qui raconte la vie de tous les personnages qui lui survivent jusqu'à leur mort, et qui donnent ainsi une impression du temps qui passe à vous donner le vertige, à la fin du livre, on dirait que Garp est mort depuis des dizaines d'années, au lieu que ça ne fait que quelques pages... 
    J'ai appris après l'avoir lu qu'il avait été adapté au cinéma dans les années 80 avec un jeune Robin Williams dans le rôle-titre, mais je l'ai pas vu.
    Franchement, je serais à votre place, je courrais à la librairie la plus proche, ou à la fnac la plus proche, et si vous ne voulez pas dépenser des sous, allez à votre bibliothèque municipale et empruntez-le, et s'ils ne l'ont pas surmontez votre timidité commandez-le, et si vous n'avez jamais mis les pieds dans votre bibliothèque municipale faites-vous faire une carte, et si vous êtes encore au lycée si l'on pas dans votre C.D.I, mais s'il vous plaît, débrouillez-vous pour dénicher ce livre et le lire, il est évident que vous ne le regretterez pas! Faites-moi confiance!







    8 commentaires

  • rrah c'est pas vrai... J'ai fait un truc super long où je racontais à quel point j'avais aimé un livre et à quel point il fallait que vous le lisiez, mais ça a raté... C'est vraiment nul... Bon, je le recommencerais une autre fois. Désolé. Et c'était pour parler de "Le monde selon Garp", je john Irving, mais du coup je recommencerais une autre fois... Désolé... C'était bien en plus, ça donnait envie de le lire je trouve...

    Bref. Tant pis.


    2 commentaires
  • J'aime bien ce blog. Il est vraiment très triste, mais elle exprime ses sentiments. Et s'exprimer, quand on souffre, ça soulage. Moi ça m'arrive de souffrir terriblement, d'écrire comme si je pissais un bon coup, et de me sentir tellement mieux, après. J'ai le sentiment que ce que je venais d'écrire était très beau, et puis, quelques jours après, je me rends compte, qu'en fait non. Mais je me dis que c'est pas grave, ça plaira peut-être à d'autres, et puis que ça m'aura toujours fait beaucoup de bien. Et dans ce blog, j'ai l'impression que c'est ça. C'est sa boîte à douleurs, elle les enferme là-dedans et comme ça arrête d'y penser un tout petit peu, quelques instants. Et puis ça revient... Alors on écrit encore...


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique